Voyage catalogue

Regain en Luberon
Chemins d’histoire

Référence: LUBE18B
Durée : 7 jours / 6 nuits
Type : Randonnée en étoile
RDV : AIX
FIN : AIX

« Regain », c’était le nom de la maison du bonheur, l’auberge de François Morenas, hommage à Giono. Un seul nom pour ces deux chantres de la Provence, un nom qui sonne comme « nostalgie ».

Le Luberon a bien changé, et nos deux poètes ne s’y reconnaîtraient pas.
Mais les paysages enchanteurs sont toujours là, l’histoire remonte à fleur de pierres, la lavande distille toujours son parfum envoûtant, et la lumière y trouve une densité minérale unique en Provence.
Il existe encore des jardins secrets, bercés par la musique d’une source ou tout simplement le chant des cigales.
Les villages arborent les vestiges de leurs chateaux d’antan aux fiers donjons, ressucitent les histoires de seigneurs, de marquis ou de fées…
Le Luberon se raconte toujours, en chemin, au gré des saisons et des rencontres, souvent heureuses.

Fiche pratique

Tarifs

Prix sur demande pour groupes constitués (5-14 pers)
Grille de prix dégressifs

le prix comprend :
– Tous les transferts en minibus pendant le séjour
– les nuits en 1/2 pension de J1 à J6 compris
– les repas de midi sous forme de pique-nique de J1 à J7 compris
– l’encadrement du voyage
– les taxes de séjour
le prix ne comprend pas :
– les boissons
– les visites (droits d’entrée)
– l’assurance annulation

Tarifs

Prix sur demande pour groupes constitués (5-14 pers)
Grille de prix dégressifs

le prix comprend :
– Tous les transferts en minibus pendant le séjour
– les nuits en 1/2 pension de J1 à J6 compris
– les repas de midi sous forme de pique-nique de J1 à J7 compris
– l’encadrement du voyage
– les taxes de séjour
le prix ne comprend pas :
– les boissons
– les visites (droits d’entrée)
– l’assurance annulation

Descriptif

Niveau : facile à moyen
durée : 3 heures en moyenne. Distance : 8 kms environ, dénivelé : 300 m.
Terrain « vallonné » sans difficultés techniques
Type de voyage : randonnée en étoile
Hébergement : Gîte  et chambres d’hôtes (chambres doubles et à 2 lits)

Accueil : 17h à la gare routière de Aix-centre.
Possibilité de venir directement en voiture sur le lieu de départ :
Rians (35 kms au Nord-Est d’Aix-en-Provence) par l’A51, sortie Meyrargues, puis direction Peyrolles et Jouques.
Durée : 30 minutes.

Retour le samedi depuis la gare routière d’Aix en Provence en début d’après-midi vers 13h
(navettes pour Aix TGV toutes les 15 minutes environ)

Contact / inscriptions : Voyages OCCITANIES – JOUQUES (tel/fax : 09.53.78.35.99 – email : voyages@occitanies.fr)
150 € à l’inscription, solde 1 mois avant le départ au plus tard. Chèque à l’ordre de « les 4 chemins », virement, ou carte bancaire (+3%)

Sites remarquables
Le parc régional du Luberon
les ocres de Roussillon
L’abbaye de Sénanque et Gordes

Départ - Jour 1Accueil AIX et Cucuron
Jour 2Mérindol : l'affaire des Vaudois
Jour 3L'Aiguebrun et le fort de Buoux
Jour 4Lacoste et Bonnieux
Jour 5Les Ocres de Roussillon et Apt
Jour 6L'abbaye de Sénanque
Arrivée - Jour 7Aix-en-Provence

Programme Détaillé

Départ - Jour 1Cucuron : Le Luberon des sources et des fontaines

Accueil en gare de AIX à 14h (Gare routière)
Transfert à Cucuron en minibus (1h)
C’est le versant Sud de la montagne, plus doux, planté de vignes et de fruitiers, traversé par les ruisseaux venus de la montagne, rafraîchi par les sources . Les villages sont nombreux, et reliés entre eux par une multitude de sentiers et pistes, allant de ferme en ferme. Derrière, l’échine du Luberon, sombre, ressemble à la baleine bleue de Giono. Les paysages sont ceux que décrivait Henri Bosco. Plus proche d’Aix, ce Luberon-là attira la noblesse parlementaire, qui édifia ces somptueux châteaux qui ont traversé les siècles : Ansouis, Lourmarin, Lauris…

Randonnée facile autour de Cucuron, au milieu des vignobles et des oliviers, l’occasion de découvrir et peut-être déguster les produits du terroir (côtes du Luberon, olives, fruits confis d’Apt…)
Distance : 7 kms, déniv. : 120 m, durée : 3h

Nuit à proximité de Mérindol.

 

Jour 2Mérindol : l'affaire des Vaudois

 

Mérindol fut le haut lieu de l’Affaire des Vaudois qui ébranla la Provence du XVIème siècle, à peine devenue française. L’histoire n’a pas fini d’alimenter livres, rencontres et recherches… autour de la Muse, association dédiée aux Vaudois. Cinq siècles plus tard, le village de Mérindol est bien vivant, idéalement situé entre la Durance et la Crau de Saint-Phalez.
Le versant Sud du Luberon est entaillé de combes séparant de vastes plateaux rocailleux, en balcon sur la Durance.
Au départ de Mérindol, l’itinéraire rejoint d’abord l’arboretum de la Font de l’Orme, puis serpente tranquillement vers l’Ouest par de belles pistes forestières jusqu’à la première combe : la Galère, étroit défilé qu’empruntèrent les Vaudois pour échapper aux armées de Maynier d’Oppède en 1545. Il se termine au Sud par les célèbres gorges de Régalon.
Distance : 9 kms, déniv. : 320 m, durée : 4h

2ème Nuit à proximité de Mérindol.

Jour 3L'Aiguebrun et le fort de Buoux : citadelles et combes secrètes

Buoux incarne l’âme du Luberon, point de passage obligé au sortir des gorges de l’Aiguebrun, depuis la nuit des temps. Dans ces gorges profondes et mystérieuses, passèrent les convois du sel, les pèlerins, puis les vaudois fuyant les galères du Roi…
A l’entrée des gorges, le fort de Buoux dresse sa muraille de pierre en aplomb du ravin de l’Enfer, tel un sémaphore inexpugnable dominant le plateau des Claparèdes : Un décor minéral, creusé par le ruissellement de l’eau et le passage des siècles, façonné par ces colons de l’impossible que furent les Vaudois… devenu paradis des grimpeurs.

Au départ de Buoux, il faut rejoindre le vallon de l’Aiguebrun par des marches creusées dans la falaise qui abrite toujours quelques maisons troglodytes. Une fois en bas, le sentier continue le long de la rivière, puis la traverse pour remonter à Sivergues. L’itinéraire du retour traverse quelques hameaux et fermes abandonnés pour rejoindre le fort de Buoux.
Distance : 5 kms, déniv. : 370 m, durée : 3h30
Visite du fort de Buoux (4€)

3ème Nuit à proximité de Buoux.

 

Jour 4Lacoste et Bonnieux : frères ennemis

Entre Lacoste la protestante et Bonnieux la catholique et terre pontificale, point de paix !
Les guerres de religion du XVIème siècle dressèrent ces deux villages l’un contre l’autre… jusqu’au Marquis de Sade qui couvrira Bonnieux de quolibets.
A Lacoste, un temple protestant. A Bonnieux, les chapelles des confréries… tout oppose les deux villes voisines, dressées chacune sur leur éperon, l’une face à l’autre.

Au départ de Bonnieux, un étroit sentier s’attaque au flanc Nord de la montagne, pour rallier en une heure la Tour Philippe, phare surplombant la combe de Lourmarin…
Un formidable belvédère permet d’embrasser toute la plaine d’Apt jusqu’aux contreforts de Lure.  
Distance : 8 kms, déniv. : 350 m, durée : 4h
Visite des vieux villages de Lacoste et Bonnieux

Nuit à proximité de Buoux.elée : 350 m. 3h30 de marche.

Repas et nuit à Gémenos.

 

 

Jour 5Les Ocres de Roussillon et Apt

 

Entre Luberon et Monts du Vaucluse, le village de Roussillon est devenu l’étape incontournable des voyageurs curieux : des falaises d’ocre déploient sur fond de ciel bleu, toute une gamme de couleurs de l’or au rouge. C’est ici que furent extraits les pigments colorés qui donnent aux villages perchés de Provence leurs couleurs chaudes si particulières, où se joue la lumière du soleil.

Petite randonnée de 3h dans les Ocres, pour mieux découvrir cette matière picturale.
Sur la route du retour, visite d’Apt, capitale d’une autre spécialité colorée : les fruits confis. Au milieu de l’après-midi, les commerces ouvrent leurs portes et la ville s’anime jusqu’au soir…
2ème nuit à proximité de Goult.

 

 

Jour 6L'abbaye de Sénanque : des moines épris de solitude

 

 C’est un monastère blotti au fond d’un vallon, retranché à l’écart du monde…
Son histoire appartient à une autre époque, celle de Saint-Bernard, qui prêchait la croisade, et le retour à l’austérité, au dépouillement synonyme de pureté. Ses moines quittaient le monde pour se retirer en ces solitudes oubliées où tout était à construire, en ce fond de vallée minéral arrosé par la Sénancole, minuscule rivière aux eaux limpides. Ils en firent un jardin du paradis, planté de lavandes et de roses, et s’abritèrent des brûlures du soleil dans l’ombre de leur cloître.

Au départ de Gordes, une première randonnée dans les pas de ces moines venus faire refleurir la vie au désert. C’est la Provence calcaire, royaume de la garrigue. Pour cultiver, des générations de paysans ont charrié des pierres, élevé des murets, aménagé des restanques pour retenir l’eau des pluies, construit des cabanes en pierres sèches… et des châteaux pour les seigneurs de Gordes. Thym, romarin, cistes et genévriers mêlent leurs parfums dans la lumière cristalline du printemps.
Distance : 6 kms, déniv. : 250 m, durée : 3h30
Visite de l’abbaye de Sénanque (8€)

3ème nuit à proximité de Goult.os.

 

Arrivée - Jour 7Aix-en-Provence

 

 Transfert pour Aix en minibus (1h)
Aix, ville du Parlement de Provence, fut longtemps la capitale régionale, et influa beaucoup sur l’histoire du Luberon. Les riches notables et parlementaires y avaient leur château, parfois leur seigneurie, mais préféraient vivre à la Ville.
Aix la baroque, la superbe, aristocrate et opulente, blottie au pied de la Sainte-Victoire depuis l’éternité… Le samedi matin, le marché provençal investit toutes les places de la ville historique.

Séparation en fin de matinée (12h) à la gare routière (Aix-centre).
Navettes pour Aix-tgv toutes les 15 min. Possibilité de prolonger votre séjour dans Aix., 40 et 55).