r

Noël dans la vallée Maira : séjour du 25 au 31 décembre 2013

A l’extrémité orientale de l’Occitanie, les vallées alpines du Piémont occidental, par leur isolement et leur attachement à la culture et la langue occitane, sont sans doute les derniers témoins de traditions agro-pastorales basées sur les échanges entre vallées, et d’une histoire qui ignorait les frontières, rythmée seulement par la succession des saisons.
L’hiver dans ces vallées du bout du monde, rejoint la légende occitane. C’est une plongée hors du temps, où chaque village a gardé ses bâtisses en pierre, ses granges d’alpages et son église décorée de fresques vieilles de cinq siècles. Pas un immeuble ne vient troubler ce paysage ancestral.
Une route unique en fond de vallée. Partout ailleurs, il faut chausser skis ou raquettes pour emprunter les pistes qui conduisent aux cols, aux chalets d’alpages, aux chapelles, aux lacs et aux refuges d’altitude…
Et cette impression d’évoluer seuls… On ne croise pas grand monde dans ces vallées !
Elles affichent la densité de population du Groënland. C’est dire…! Et pourtant, les villages vivent, les cheminées fument en hiver, les chants occitans résonnent dans la vallée, les cloches des églises sonnent chaque heure de la journée…
Les gens sont revenus au pays, l’exode de l’entre-deux-guerres a bien vidé quelques villages plus isolés, mais les maisons sont restaurées, et les locandas fleurissent en été pour accueillir les randonneurs.
L’hiver, la vallée Maira reste confidentielle. Mais il n’aura pas échappé aux randonneurs en ski ou en raquettes qu’elle est un paradis encore préservé.