r

LA SARDAIGNE DU NORD-OUEST : Voyage du 14 au 21 Octobre 2018

Plus grande que la Corse, l’île de Sardaigne est surtout connue pour ses plages de sable fin, et ses golfes aux eaux turquoises. L’attraction de la mer est telle qu’il est bien difficile de s’aventurer à l’intérieur des terres. Il faut franchir une barrière temporelle et culturelle, car l’entroterra est aux antipodes de la Riviera : un monde agricole entièrement dévolu au pastoralisme, des paysages de Far West parsemés de petits villages que leurs habitants semblent avoir désertés, mais qui revivent l’été comme les villages corses.        
Pas de montagne, mais des collines aux formes étranges, des canyons secs, et de vastes prairies quadrillées de murets en pierres sèches. Et partout, des moutons blancs, des chevaux semi-sauvages, des ânes, des vaches… broutant seuls au milieu des nuraghes et tombes de géants, vestiges encore grandioses de cette civilisation de l’âge du bronze, contemporaine des  civilisations mycénienne, phénicienne et carthaginoise.
C’est le décor du Logudoro, cette « Terre du milieu » formée d’anciens volcans, autrefois carrefour stratégique où se croisaient les principales voies antiques, mais devenue avec l’exode rural ldu début du XXème siècle, le décor terrible de « Padre Padrone ».