Portfolio

r

Cranets de voyage sur l'Ile d'Elbe : séjour du 28 avril au 5 mai 2019

Joyau de l’archipel toscan, cette île montagneuse aux eaux turquoise a des parfums de Corse, dont elle est la lointaine cousine. L’île d’Elbe est sans cesse partagée entre montagne et mer, oscillant entre ruralité et tourisme. Quelques kilomètres suffisent à changer de décor, de monde, et presque de civilisation. Les villages ont gardé leurs églises baroques, leurs oratoires et leurs maisons de couleur serrées les unes aux autres, toujours face à la mer, comme pour mieux scruter l’horizon.
Déjà dans l’antiquité, les patriciens romains y installaient leurs résidences d’été. Mais son hôte le plus célèbre n’a pas été un Empereur Romain, mais l’Empereur déchu des Français en 1815. L’Histoire oublia bien vite cet « Empire de pacotille » à l’heure de la mondialisation. Et de fait, l’île s’est comme endormie depuis, rattrapée par son insularité. Au XIXème siècle, seuls les poètes et écrivains venaient s’y ressourcer. Aujourd’hui, les touristes affluent pour la saison estivale, mais semblent l’ignorer le restant de l’année.
Le mois de mai ouvre la saison. Les plages sont encore vides, mais les terrasses des cafés débordent d’animation en soirée. Le printemps déploie un florilège de couleurs et d’odeurs dans le maquis comme en montagne.